Ouais, rien que ça.  Titre racoleur s'il en fut. 

Nan, c'était juste pour vous dire qu'aujourd'hui, y'a l'Expert qui va venir m'honorer de sa présence dans mon humble lieu de travail.  Bon, comme j'ai (judicieusement, me paraît-il) fait remarquer à sa secrétaire, je vois pas trop ce qu'il va constater 3 semaines après les faits, parce que figurez-vous qu'on a un peu remis les choses en ordre, depuis, histoire de pouvoir bosser. 
Alors elle me dit "nan, mais comme ça il pourra voir les factures du matériel volé avec vous". 

Je les ai déja fournies à l'Assureur Utile de mes Parties Génitales" répliquai-je.
Experts
"Ah, voui, en effet, je vois que j'ai toutes les copies au dossier". 


Silence pertinent. 


"Ben c'est pas grave, il va juste discuter un peu avec vous". 


Fort bien, ma foi.  Si les Experts n'ont rien de mieux à faire de leurs journées que de venir taper la discut, ça tombe bien, moi non plus, j'ai ABSOLUMENT rien à faire des miennes.  Et les Assureurs Utiles préfèrent crâmer une fortune à déléguer des Experts pour éviter de me payer les 3 francs 6 sous que je demande.  Tout va bien. Tout est normal.  Dans quel monde qu'on vit, moi j'vous l'demande?


Je me demande si c'est Un Esspert de Las Végas qui va vnir.  Apparemment, ça serait un Esspert de Beauvais, ville chère au coeur de Sonia, qui va viendre.  Je sais pas pourquoi, je soupçonne un genre un peu moins glamour, finalement.  M'enfin, je vais pas me plaindre, on a déjà eu la Poulice le Jour J, qui a fait tout comme dans les Essperts, déjà, avec empreintes digitales et l' AdéHaine (ou Adé-Aisne mouarfarfarf, chu trop une boute-en-train ce matin!), le truc de ouf.  Bon, on n'avait pas de traces de sang ou de sperme à relever, ni de cadavre à autopsier, c'est dommage, mais c'était déjà pas mal.



Les Essperts à Compiègne.



To be continued .... (or not)