...de toutes façons, alors autant m'y remettre.  week_aisne

Voilà, j'ai passé ma vie à vanner les gens de l'Aisne, à dire qu'ils ne savaient pas conduire, qu'ils sont élevés à l'alcool de betteraves dès le plus jeune âge, qu les corbeaux volent sur le dos quand ils passent au-dessus de l'Aisne pour pas voir la misère en dessous, etc.  Ma belle-soeur vient de l'Aisne, en plus, donc j'en ai rajouté des tonnes depuis qu'elle a rejoint les rangs de la Famille Sarcasme-Vannes à Volonté. 

Et là, qu'est-ce que je fais?  Ben je trouve la maison de mes rêves.  Dans l'Aisne.  Et en plus, c'est à 6 km de la Frontière Oise-Aisne.  Ils pouvaient pas décaler la limite, non???  Dans un bled où il doit y avoir 12 habitants.  Max.  Je n'ai pas pu pousser la mauvaise foi au point de refuser de signer pour cette maison, mais j'y ai songé.  Sérieusement.  J'ai aussi songé à me faire domicilier à mon adresse boulot à Compiègne, pour ne pas avoir à faire changer mes plaques.  Mais je crois pas qu'on peut acheter une maison, et qu'aucun des protagonistes n'y soit domicilié.  Nan, parce que le Prince, il voulait déjà pas changer ses plaques en 60, mais en 02, même pas en rêve!  J'ai donc du,n la mort dans l'âme, faire tatouer ma Daewoo à sa nouvelle adresse.  Moi, au moins, c'est pas écrit sur moi.  Elle, si.  Je rase les murs quand j'en descend. 

Donc, voilà.  Je suis une Axonnaise.  Vraiment;  Je sais, c'est dur, c'est un choc pour vous.  Les premiers jours ont été très durs pour moi.  Surtout ceux où je n'avais pas de connexion internet (en panne, mais revenue, ouf!), pas de portable (ben non, ils ont pas de réseau SFR, dans l'Aisne), pas de voiture (au garage, pour réparation + tatouage), c'était atroce.  Heureusement, j'ai pu revenir à la civilisation depuis, j'ai internet, ma voiture, et je respire mieux.  Pas de portable, mais bon.  Après tout, les portables, c'est fait pour quand on n'est pas chez soi, à la base, non? Ben dans mon cas, c'est ça!

mantisSinon, dans l'Aisne, y'a des insectes GEANTS.  Et y'en a plein.  Les fidèles savent à quel point je raffole des insectes normaux, là, je suis servie.  Une foultitude d'ENORMES INSECTES. 

L'autre jour, mon chat a mis sa mère à la plus grosse libellule que j'avais jamais vue.  Le Prince a trouvé un escargot énorme.  Les araignées font 4kg5 chacune.  J'en ai même trouvé une blanche, hier, dans une rose.  Pour le coup, c'était même pas flippant, plutôt bizarre.  J'en avais jamais vu.  Il y a 80000 escargots au m².  Je passe mon temps à les massacrer.  Je sais, c'est cruel, mais si je suis allée vivre dans l'Aisne, c'est pour avoir une super maison avec un magnifique jardin.  Et là, le magnifique jardin est tout dentellé à cause d'eux.  Donc ils doivent mourir.  Et le Prince passe ses soirées à faire le tour de la maison avec un balai à la main, virant toutes les araignées, pour pas que je le quitte.  Après une crise d'hystérie. 

Sinon, dans l'Aisne, il y a des trucs super, aussi.  On a des voisins qui sont des VRAIS fermiers, avec des VRAIES vaches, qui font du VRAI lait.  Même que le fermier m'en a donné, et que j'ai tout bu.  Et après les gens m'ont dit que le VRAI lait, fallait le faire bouillir avant, sous peine de mourir dans d'atroces souffrances.  Mais visiblement, suis une warrior.  Ma mère m'a bien élevée, avec une alimentation à base de produits périmés voire pourris, je peux digérer une brique maintenant.  Et survivre au VRAI lait.  Le VRAI fermier m'a aussi donné des VRAIES patates, et personne ne m'a dit que j'avais omis une étape essentielle, donc ça devrait aller. 

Sinon, dans l'Aisne, il pleut.  Plus que dans l'Oise, c'est évident. 

Sinon, dans l'Aisne, malgré les intempéries, les insectes tueurs, le lait sournois, et tutti quanti, on y est pas si mal, en fait.  Même bien.  Et vu que je suis coincée là-bas pour au moins 22 ans, autant que j'assume mes choix, hein.   Cela dit, les gens de l'Aisne, ils savent vraiment pas conduire. 

Info inutile du jour :  il ne faut jamais rien planter sous un noyer, ni dormir sous un noyer, parce qu'un noyer, c'est maléfique.  Me demandez pas pourquoi, c'est comme ça, il paraît.  On apprend des choses, dans l'Aisne. 

Musique en cours : Ani de Franco - Wishin & hopin'